vendredi 5 septembre 2014

le vent (3)



Ne pourrais-tu tout de douceur

Batifoler et murmurer

Une tendre chanson

Qui me soit seulement caresse ?

*

Tu m'attises et m'attires

De ta souplesse lever les voiles

De tes feuilles aimer l'envers

Avec passion.

*

Tu surgis et rugis

En assauts répétés

Jamais lassé toujours insatisfait

Que serais-je sans toi ?



5 commentaires:

  1. "... ... ... ... ... qu'un cœur au bois dormant
    que cette heure arrêtée au cadran de la montre"

    RépondreSupprimer
  2. Ah que c'est beau, on s'envole vraiment avec les feuilles à l'envers.

    RépondreSupprimer
  3. Que serais-je sans toit ? Un vagabond !

    RépondreSupprimer