samedi 26 février 2011

Carnet 26

06.04.2008

La mouette rieuse


Elle est blessée
et titube dans le vent
du sable dans les yeux

Elle tombe parmi les chardons bleus
sans un cri  sans un râle sur la dune
Dans un creux se blottit et se love
comme en un nid ultime
et tendrement contre son flanc
repose sa tête dodelinante

Les oiseaux se cachent pour mourir

3 commentaires:

  1. ... pour mourir et aimer en grande dignité ...

    Beau dimanche Pierre et belle semaine

    bises

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup les mouettes
    pour leur vol et leur liberté
    pour leur affinité avec la mer

    mais y a aussi des mouettes qui meurent
    et ça c'est triste !

    je passe d'un coup d'aile
    pour vous le dire!

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup cette écriture

    RépondreSupprimer