samedi 18 juin 2011

Carnet 27

14.06.2011

19 heures - début de soirée

Un tour au paradis

Le ciel est couvert comme il l'a été la journée durant; ça et là, des éclats de soleil si bien qu'il fait doux, étrangement doux. Des fourmis ailées dans l'allée du jardin prennent leur envol. Une multitude de bestioles se manifestent dessous chaque herbe dérangée, nerveuses, arrogantes et perverses. La terre encore humide, tiède. Moiteur de l'air. On ne verra pas le soleil se coucher. Une couverture nuageuse bleuâtre, grisâtre et cotonneuse montée jusqu'au menton. Si l'on prête attentivement l'oreille, on entend les pousses des jeunes tiges grandir. Absence de vent. Respiration aisée. Envie de vivre comme dans un roman. Laisser le livre ouvert sur les genoux. La nuit sera douce ou ne sera pas.

3 commentaires:

  1. J'aime quand on entend les pousses d'herbe grandir.

    RépondreSupprimer
  2. Un instant de bonheur parfait chut!..............

    RépondreSupprimer